Les plantes carnivores de moins en moins carnivores…



Dans : Milieux naturels

11 Juin 2012

 http://www.plante-carnivore.fr/les-plantes-carnivores-vegetariennes

Les drosera rotundifolia deviendraient-ils végétarien? ou du moins seraient-ils moins carnivore qu’avant? c’est en tout cas le constat qu’ont fait le Dr Millett et son équipe dans une récente étude* :

Des scientifiques ont prouvé que les drosera des tourbières du Nord de l’Europe (Suède) n’ont plus besoin d’attraper autant d’insectes que qu’auparavant à cause de la pollution de l’air. En effet, les pluies, en concentrant les polluants apportent de manière artificielle de l’azote dans le sol.

 

drosera rotundifolia

drosera rotundifolia

Comme vous le savez, les plantes carnivores et donc les drosera de nos tourbières européennes vivent dans des milieux très pauvres ce qui les à emmener à la carnivorie. Les nutriments qu’elles ne trouvent pas dans le sol, elles les prennent sur leurs proies!

Mais l’activité humaine, en utilisant des millions de tonnes de déchet fossile (pétrole) libère dans les airs des quantités d’azote qui vont ensuite polluer les sols. Une étude publié par publié dans « New Phytologist » montre que les drosera rotundifolia ont perdu leur intérêt pour les insectes mais comment cela est il possible?
D’après le Dr Jonathan Millett, les plantes qui vivent dans des milieux hautement pollués tirent l’azote dont elles ont besoins à 22% des insectes contre 57% dans des sites « propres ». Les Drosera seraient ainsi capables lorsqu’il y a un apport substantiel d’azote dans le sol de le capter en partie par les racines ils vont alors rendre leurs pièges moins attrayants (moins colorés), moins collants et attirer moins d’insectes!
Le scientifique va même jusqu’à pouvoir affirmer, avant analyse des sols, si un site est pollué en jugeant de la couleur des drosera : Plus les drosera sont verts plus le sol est pollué…En Suède dans les tourbières les moins polluées se dépose 1.8kg d’azote par hectare à l’an contre 30 kg dans les endroits les plus atteints.
Alain

*Reliance on prey-derived nitrogen by the carnivorous plant Drosera rotundifolia decreases with increasing nitrogen deposition. J. Millett, B. M. Svensson, J. Newton, H. Rydin. New Phytologist, Volume 195, Issue 1, pages 182-188, July 2012. DOI: 10.1111/j.1469-8137.2012.04139.x


Cet article t'a plu? Partage le avec tes amis! et n'oublie pas de t'abonner à la newsletter ;)







7 réponses à Les plantes carnivores de moins en moins carnivores…

Avatar

nathael

lundi 11 Juin 2012 at 16:23

bonjour
cela est domage pour ces plantes extraordinaire.
salutation

Avatar

Jeff

lundi 11 Juin 2012 at 16:24

Encore un triste exemple de l’impact de l’homme sur la nature….
Et en plus de façon indirecte….
Combien de ces impacts ne voient t-on pas ?

Avatar

Minéraline

lundi 11 Juin 2012 at 16:40

Bonjour,

Pourrait-on aussi expliquer que la diminution du besoin en azote en provenance des insectes capturés soit corrélée au fait que ceux-ci contiennent de plus en plus de substances nocives ? D’autre part, l’utilisation massive de pesticides et par conséquent la résistance toujours plus importante des insecte à ces substances peut-elle jouer un rôle sur cet écosystème ?
Article très intéressant, en tous cas, mais alarmant. 🙁
À bientôt !

Avatar

Benoît

lundi 11 Juin 2012 at 17:09

Bien triste constat en effet 🙁 Et malheureusement il n’y a pas que les Droseras qui sont affectés par l’activité humaine, les nepenthes à Borneo sont en voie d’extinction pour ne citer qu’eux. L’homme rase les forêts pour à la place y implanter des palmiers pour produire l’huile de palme. Sans suit un véritable bouleversement du biotope et du fragile équilibre de la biocénose.

Avatar

Alain Voltz

mardi 12 Juin 2012 at 8:08

Quel malheur? les dosera ont besoin d’azote et consomment celui qui leur est le plus accessible. C’est une aubaine pour eux. Ils ne sont pas à plaindre, au contraire.

Avatar

Alain Voltz

mardi 12 Juin 2012 at 14:48

Si, au lieu d’un vocabulaire anthropocentrique pour désigner le mode partiel de nutrition du drosera (« carnivore »), on utilisait un vocabulaire scientifique du genre « plante nitrophile »on constaterait, d’après cette étude que les drosera exploitent à leur profit une nouvelle ressource alimentaire, ce qui est pour eux un gage de perennité dont le botaniste ne peut que se réjouir, et tant pis s’ils sont moins colorés puisqu’ils ont une seconde source d’azote.
C’est d’ailleurs avec humour que l’auteur de cette communication sous -entend cette réflexion

Avatar

Karnivores

mardi 12 Juin 2012 at 15:49

@ Minéraline : Dans l’étude il est spécifié que l’azote provenant des insectes et celui provenant de la pollution de l’air et des hydrocarbures a pu être différencié car les molécules sont des isotopes d’azote différents.

@Alain Votz : Effectivement ce n’est pas les drosera qui vont s’en plaindre, la nature trouve son chemin et choisit toujours le plus facile! D’ailleurs on peut imaginer que d’autres « pollutions » du milieu peuvent avoir les mêmes effets (excréments d’animaux par exemple).
On savait déjà que les drosera peuvent capter l’azote par les racines et ainsi croitre plus facilement, mais ce qui est à mon sens problématique pour le future c’est qu’un excès d’azote les fait mourir (comme les autres plantes)!
Pour l’instant les observations montrent que les drosera s’en sortent, pourvu qu’ça dure!!

plantes carnivores
facebook Twitter

Recevez les prochains articles par Email !


 

Les Pépinières Karnivores proposent :

plantes carnivores wiki plantes carnivores newsletter plantes carnivores

Fatal error: Allowed memory size of 67108864 bytes exhausted (tried to allocate 76 bytes) in /home/www/plante/www/wp-includes/cache.php on line 414