Le groupe des plantes carnivores s’agrandit…



Dans : Non classé

1 Août 2011
Sarracenia leucophylla var. alba - Photo © Stewart McPherson

Sarracenia leucophylla var. alba - Photo © Stewart McPherson

Nouvelles plantes carnivores, évolutions des noms… Voici des nouvelles toutes fraîches en ce milieu d’été 2011 !

Les informations qui suivent sont le fruit d’un travail collectif de botanistes spécialistes des plantes carnivores : Stewart McPherson, Andreas Wistuba, Donald Schnell, Joachim Nerz et Andreas Fleischmann. Il est en grande partie constitué d’un agrandissement et de révisions des taxons intragénériques de Sarracenia.

Il s’agit ici d’une mise en bouche ; tous les détails et beaucoup d’images seront présents dans les nouvelles monographies de Stewart McPherson : Sarraceniaceae of South America et Sarraceniaceae of North America, disponibles dès cet automne sur karnivores.com.

Pour un éclaircissement à propos du nommage des végétaux, n’hésitez pas à consulter notre page dédiée : Taxinomie des plantes carnivores – Wiki Plante Carnivore.

Darlingtonia californica f. viridiflora : Il s’agit d’une forme produisant des fleurs aux pétales verts. L’espèce type produit des fleurs rouges, et le cultivar ‘Othello’ des fleurs jaunes.

Sarracenia leucophylla var. alba : La fameuse variante très blanche de cette espèce a désormais un rang taxinomique, et c’est ni plus ni moins qu’une variété à part entière. Les urnes sont presque intégralement blanches sur une large portion supérieure (voir ci-dessus). Splendide, et extrêmement attractif pour les insectes. En boutique, nous proposerons bientôt une souche également très blanche.

Sarracenia alata, à la manière de Sarracenia flava, méritait une étude plus approfondie menant à une division du taxon, car il existe de nombreuses variations significatives à l’état naturel. C’est maintenant chose faite, avec entre autres Sarracenia alata var. atrorubra, Sarracenia alata var. ornata, Sarracenia alata var. nigropurpurea… toutes arborant des veinures ou des couleurs très marquées, notamment dans les tons rouges, ce qui n’est pas l’apanage de l’espèce type Sarracenia alata.

Les variantes de Sarracenia oreophila jusqu’alors appelées « heavily veined » (c’est à dire, dont les urnes développent un dense réseau de veinures) deviennent Sarracenia oreophila var. ornata, en toute logique car la variante analogue de Sarracenia flava est depuis longtemps nommée Sarracenia flava var. ornata.

Les souches de Sarracenia psittacina issues du vaste marais d’Okefenokee, qui s’étend entre la Géorgie et la Floride, sont désormais à appeler Sarracenia psittacina var. okefenokeensis. Tout comme pour la variété okefenokeensis de Sarracenia minor, celle-ci est sensiblement plus volumineuse.

Plusieurs variantes dépourvues de pigments rouges ont trouvé leur places taxinomiques, le plus souvent en tant que formes, telles que Sarracenia psittacina var. psittacina f. viridescens (=vert), Sarracenia flava f. viridescens, Sarracenia psittacina var. okefenokeensis f. luteoviridis (=jaune-vert)…

Enfin, pas moins de cinq nouvelles espèces d’Heliamphora ont été décrites… Plus d’informations dans quelques semaines !


Cet article t'a plu? Partage le avec tes amis! et n'oublie pas de t'abonner à la newsletter ;)







5 réponses à Le groupe des plantes carnivores s’agrandit…

Avatar

Yuri

vendredi 05 Août 2011 at 13:12

Je ne comprend pas le besoin de faire ça! Il y a deja assez confusion dans le plantes carnivores!
A place de faire ça, j’aurai etudié le moyen de faire un database mondiale des codes de toutes plantes!!! (MK PW RVO RVL CK JA …etc…etc) trop de codes pour le memes plantes!!
En ajoutant ces nouvelles formes et varieté de plantes, on va avoir beaucoup plus de confusion et de meme clones avec deux noms…. -_-

Avatar

Florent

vendredi 05 Août 2011 at 13:36

Bonjour Yuri,

S’il y a confusion, c’est que justement les choses méritent ce genre de travail de classification.

À quel moment doit-on se dire « il faut arrêter de nommer » ? La classification des êtres vivants n’est pas terminée et ne le sera peut-être (certainement ?) jamais, certes, mais pour l’exemple, quand on voit plusieurs variétés de Sarracenia flava, et Sarracenia alata avec un seul unique taxon alors qu’il existe des variations naturelles très importantes, on se dit qu’il y a peut-être un travail à faire de ce côté. Un tel travail vient d’être réalisé, on y voit maintenant plus clair, et c’est tout à fait louable. À chaque étape, on tend vers quelque chose de plus complet.

Et que dire des nouvelles plantes à peine découvertes ? Il faut bien leur donne un petit nom également 😉

Avatar

Yuri

vendredi 05 Août 2011 at 13:50

Le probleme, est que si on va faire des autopollination sur une leuco « var alba » on peut obtenir des leuco type.. Et en ce cas, la nouvelle varieté doit etre respecté ou non? Et donc, pourquoi faire « leucophylla var alba » et pas aussi « leucophylla var viridescens » pour les green&white et « leucophylla var rubra » pour les red&white, et encore « leucophylla var luteoflora » pour celle avec la fleur jaune… ??

Avatar

Yuri

vendredi 05 Août 2011 at 14:02

Et encore: beaucoup de leucophylla alba, (L09MK et beaucoup de chez Klein) ont eté obtenu par semis.
Si je vai faire de semis, et je trouve un tres blanc semis…qui decide qu’il est un leucophylla var alba ou pas??
C’est une opinion personnelle….

Avatar

Florent

vendredi 05 Août 2011 at 14:41

Ces décisions font suite à des années de travaux dans les habitats des plantes, on peut donc leur accorder une certaine légitimité. Qui sait, peut-être que le taxon S. leucophylla sera plus profondément étudié prochainement ?

Concernant votre exemple d’un semis qui donne un spécimen très blanc, c’est une variation naturelle… si le caractère est stable, il ne reste plus qu’à en faire un cultivar 😉

Jusqu’à maintenant, Christian Klein écrit « var. alba » entre guillemets pour ses leucophylla blancs, de telle façon que les lecteurs aient une idée de la plante sans pour autant la considérer comme une variété admise, comme le sont les variétés de S. flava. À chacun son opinion sur cette façon de procéder.

Maintenant, McPherson et Schnell ont admis un « véritable » S. leucophylla var. alba après des études menées sur le terrain. Jusqu’à preuve du contraire, la souche n’est pas encore en culture.

plantes carnivores
facebook Twitter

Recevez les prochains articles par Email !


 

Les Pépinières Karnivores proposent :

plantes carnivores wiki plantes carnivores newsletter plantes carnivores

Fatal error: Allowed memory size of 67108864 bytes exhausted (tried to allocate 76 bytes) in /home/www/plante/www/wp-includes/cache.php on line 414