Pollinisation des Sarracenia

Vous voulez obtenir des graines de Sarracenia ? Facile, leurs fleurs sont parmi les plus simples à polliniser chez les plantes carnivores, grâce à leur grande taille et à leurs organes facilement accessibles à échelle humaine.
Après avoir examiné la structure d’une fleur, on verra la marche à suivre pour les polliniser.

Fleur de Sarracenia flava

Fleur de Sarracenia flava

Les fleurs de Sarracenia sont portées par de grandes hampes (« pédoncule » est le nom botanique) dont la hauteur est comprise entre 30 et 50 cm. Elles sont systématiquement dirigée vers le bas, faisant pendre les cinq pétales. Au centre se trouve ce qu’on appelle communément le parapluie, qui est en fait une prolongation de la tige allant de l’ovaire au stigmate (appelée « style »). C’est lui qui permet au pollen, tombé des étamines qui se trouvent juste au-dessus, de ne pas tomber hors de la structure florale. A chaque extrémité de celui-ci se trouve l’entrée d’un petit cône dans lequel se trouve le stigmate, destiné à recevoir le pollen. Chacun des cinq pétales empêche un stigmate d’être en contact avec le pollen, de façon à empêcher une éventuelle autopollinisation.

Structure d'une fleur de Sarracenia

Structure d'une fleur de Sarracenia

Pour accéder au pollen, soulevez un des pétales. Tombé des étamines à l’intérieur du « parapluie », il doit être récolté de préférence avec un coton-tige, ou avec le petit doigt pour une bonne adhérence, puis déposé sur les stigmates d’autres fleurs de la même plante ou d’une autre, de façon à obtenir des graines de Sarracenia du même taxon ou croisé. N’hésitez pas à effectuer la manipulation sur tous les stigmates.

Si tout se passe bien, la fleur ayant reçu le pollen va se redresser et « regarder » vers le ciel, au bout de quelques jours. C’est une façon pour la plante d’assurer que les graines produites tombent bien sur le sol et ne soient pas coincées sous le parapluie…

Par la suite, les pétales vont rapidement péricliter, et l’ensemble de la fleur va sécher mais rester en place. L’ovaire (invisible sur la photo) va se transformer en fruit et devenir plus ou moins gros. Il faudra attendre plusieurs mois avant de pouvoir récolter les semences. Chaque fruit peut en produire plusieurs centaines.

Conseils :

  • Pollinisez de préférence des fleurs fraîchement ouvertes pour augmenter vos chances de réussite, la fécondité y étant meilleure. Le pollen frais est lui aussi le plus « performant ».
  • Si vous désirez créer des hybrides, prenez des précautions pour ne pas mélanger les pollens : changez de coton-tige à chaque opération, isolez les fleurs en les enveloppant dans de petits sacs fait pour l’occasion, en serrant sur la hampe florale pour fermer le tout.
  • Notez les hybrides avec le nom de la plante mère (qui a reçu le pollen) en premier. Par exemple, si un S. flava a été fécondé avec du pollen de S. rubra, on notera « S. flava x rubra ».
  • Évitez de traiter vos plantes au fongicide quelques jours avant les opérations, car il a été prouvé que certaines molécules inhibaient le processus de reproduction en empoisonnant le pollen.
  • Il est préférable d’attendre le printemps suivant pour semer les nouvelles graines. Conservez-les au réfrigérateur en attendant.

Il faut 4 à 6 années pour obtenir une plante adulte (= qui fleurit) à partir d’une graine.

Bon semis !

19 réponses à Pollinisation des Sarracenia

Avatar

Arekushi

mercredi 06 Mai 2009 at 17:44

Merci pour cette fiche! Mais hélas je n’ai pas de Sarracenia( faudrai que je pense à m’en proccurer -_-), est ce qu’il serait possible de faire une fiche sur les differentes façon de multiplier les nepenthes?

(PS: xD A quand un stand karnivore sur toulouse??)

Avatar

Alain

mercredi 06 Mai 2009 at 18:25

Salut Arekushi,
Promis la prochaine fiche sera sur la multiplication des Nepenthes (ok Florent !? 😉 )
Pour le stand Karnivores à Toulouse, si on nous y invite et que le WE n’est pas déjà pris par une autre manifestation, ce sera avec plaisir !

Avatar

FredBerthe4545

mercredi 06 Mai 2009 at 18:38

Très instructif !

Avatar

Benjamin

jeudi 07 Mai 2009 at 15:08

ça a l’air compliqué une fleur de sarracenia.

Avatar

guillaume

jeudi 07 Mai 2009 at 15:39

c’est dommage que je ne vois cette fiche trop tard ma sarracenia lorsque j’ai appliqué la méthode les étamines sont venu sur mon coton tige du fait que la fleur soit trop vielles, mais c’est excellent, je pensais que l’on devait avoir 2 sarracenia differente alors qu’en fait 1 seul peut suffire si elle possède 2 fleurs. MERCI pour tout les conseils en général, CONTINUE

Avatar

annuaire.carnivores

vendredi 08 Mai 2009 at 14:17

Cette fiche est très intéressante, merci de nous la faire partager, je vous suis depuis longtemps, bonne continuation 😉

Avatar

Florent

vendredi 08 Mai 2009 at 16:13

Merci !
Benjamin, la majorité des fleurs ont ces éléments (si ce n’est le système de parapluie assez particulier), c’est leur gabarit, leur disposition, leurs formes et couleurs qui varient…

Avatar

benoît

dimanche 07 Juin 2009 at 11:09

Merci beaucoup pour toutes ses bonnes informations. Mais je demandais aussi pour les sarracenias comment procéder à la division de rhizome?

merci

Avatar

Florent

mardi 09 Juin 2009 at 14:09

Il suffit d’identifier les parties qui ont tendance à se diviser, et de tirer dessus jusqu’à les désolidariser. Sur les gros rhizomes, il y a plusieurs points de croissance, indiquant une division possible. On obtient de petits rhizomes avec racines et le plus souvent un peu de feuillage.

Avatar

francois

mardi 25 Août 2009 at 17:40

bonjour a quelle periode de l’année peux t’on diviser le rhisonne esque cela n’est pas néfaste pour la prochaine floraison? merci francois

Avatar

Florent

mercredi 26 Août 2009 at 11:53

Bonjour François,
La division se fait dans l’idéal à la fin de l’hiver, avant le redémarrage de la croissance, aux alentours de mars. Les plantes peuvent alors reprendre leur cycle sans être trop perturbées, et ont le temps de bien se rétablir pour l’hiver suivant.
En revanche, à moins d’avoir des conditions de serres (chaleur précoce et tardive, humidité élevée…), il ne faut pas trop attendre des divisions : La floraison ne se fera probablement pas, et les urnes ne seront pas des plus grosses la première année.

Avatar

bakkali

dimanche 09 Mai 2010 at 18:16

c’est trop bien pour féconder les fleurs de sarracenia

Avatar

hugo

jeudi 21 Avr 2011 at 13:14

moi j’ai prit un pinceau pour le faire mais comment faire avec des dionée?

Avatar

Florent

mardi 26 Avr 2011 at 8:10

Bonjour Hugo,
En principe avec les dionées, il suffit de frotter délicatement deux fleurs entre elles…

Avatar

natha

mardi 07 Fév 2012 at 17:44

bonjour
je voudrais savoir plus précisément ou se trouve le pistil
et quelle forme elle a
merci

Avatar

Florent

mercredi 08 Fév 2012 at 9:20

Bonjour,
Le pistil est l’ensemble constitué du style et des stigmate. Sur l’image, c’est donc l’organe en forme de parapluie, à l’extrémité duquel se trouvent les stigmates.

Avatar

Ugo

samedi 11 Août 2012 at 14:25

bonjour ,
J’ai une fleur de sarracenia ouverte et une autre dont le bouton vient tout juste d’ apparaître.Le temps que cette dernière pousse s’ ouvre l’autre fleur sera déjà fanée et pas de possibilité de faire une fécondations.Donc j’ai pris du pollen de la première fleur et je l’ ai mis au congélateur en espérant qu’il garde sa performance pour la pollinisation de l’ autre fleur.
Ai-je des chance pour que sa marche ?

Avatar

Karnivores

jeudi 06 Sep 2012 at 9:22

A essayer, je pense que ça peut marcher, tenez nous au courant!

Avatar

Ugo

vendredi 11 Jan 2013 at 18:20

Bonjour « Karnivores » ,
J’ ai essayer mais , malheureusement , cette pratique n’ a pas marché 🙁
Peut-être que j’ ai mal pollinisé !!!

Laisser un commentaire

plantes carnivores
facebook Twitter

Recevez les prochains articles par Email !


 

Les Pépinières Karnivores proposent :

plantes carnivores wiki plantes carnivores newsletter plantes carnivores

Fatal error: Allowed memory size of 67108864 bytes exhausted (tried to allocate 78 bytes) in /home/www/plante/www/wp-includes/cache.php on line 27