Les feuilles hors du commun des plantes carnivores



Dans : plante carnivore

23 Nov 2015
Nervure réticulée sur Sarracenia flava var. rugelii

Nervure réticulée sur S. flava var. rugelii, mise en évidence par le contre-jour

Les plantes carnivores sont parmi les végétaux dont les feuilles sont les plus transformées, du fait que leur but ne se limite pas à la photosynthèse, mais inclut l’attraction, la capture et la digestion.

Chez Nepenthes et Dionaea, on observe un dimorphisme extrême au sein de chaque feuille : la portion uniquement destinée à la photosynthèse est d’aspect relativement commun, tandis que la partie servant la carnivorie est totalement différente aussi bien en taille, qu’en formes et en couleurs.

Du côté de chez Cephalotus, ce dimorphisme est différencié : on ne trouve pas une partie carnivore et une partie normale sur une même feuille, mais deux types de feuilles, l’une carnivore, l’autre non, cette dernière étant destinée uniquement à la photosynthèse.

Sarracenia semble également produire deux types de feuilles : les unes forment les urnes que nous connaissons, et les autres s’apparentent à des feuilles plates simples mais sont en fait des pétioles dont le bagage cellulaire est limité, de telle sorte qu’ils ne deviennent pas des urnes à part entière. Mais il ne s’agit pas d’une anomalie : cette formation, appelée phyllode, fait partie du cycle de développement des Sarracenia.

Phyllode de Sarracenia. On reconnaît certains éléments constitutifs d'une urne normale, mais ceux-ci sont sous-développés.

Phyllode de Sarracenia. On reconnaît certains éléments constitutifs d’une urne normale, mais ceux-ci sont sous-développés. Cliquez pour agrandir.

Pour décrire une feuille d’un point de vue plus formel, on s’attarde sur trois aspects, chacun ayant son arsenal d’adjectifs :

  • La forme générale : linéaire, oblongue, lancéolée, multifide, obovale, spatulée, elliptique… des qualificatifs que l’on retrouve parfois dans le nom des plantes. Par exemple, Drosera binata var. multifida et ses feuilles multifides (divisées en lanières), ou encore Utricularia reniformis et ses feuilles réniformes (en forme de rein).
  • La forme des bords : entiers, crénelés, dentés, doublement dentés, lobés, épineux… La plupart des plantes carnivores ont des feuilles aux bords entiers. Mais on retrouve par exemple la caractéristique « doublement denté » chez les dents de Dionaea ‘Sawtooth’ – un aspect que l’on retrouve chez des végétaux beaucoup plus communs, tel que le bouleau.
  • La nervure : pennée, arquée, réticulée, rayonnante… Elle est souvent difficile à percevoir chez les plantes carnivores, les Sarracenia étant une exception notable. En particulier, S. flava var. ornata tient son nom variétal de son impressionnante nervure réticulée, qui décore littéralement les urnes.

Si vous voulez en savoir plus sur le nommage des plantes, un article dédié se trouve sur le Wiki plante carnivore.


Cet article t'a plu? Partage le avec tes amis! et n'oublie pas de t'abonner à la newsletter ;)







Les commentaires sont fermés.

plantes carnivores
facebook Twitter

Recevez les prochains articles par Email !


 

Les Pépinières Karnivores proposent :

plantes carnivores wiki plantes carnivores newsletter plantes carnivores

Fatal error: Allowed memory size of 67108864 bytes exhausted (tried to allocate 71 bytes) in /home/www/plante/www/wp-includes/cache.php on line 674