Dans un piège de dionée



Dans : plante carnivore

30 Juin 2010

En cette saison, les pièges de dionées sont grands et béants, l’occasion d’y plonger en toute sécurité pour les apprécier de près !

Piège de Dionaea muscipula

On y observe assez facilement les poils détecteurs, au nombre de 6 par piège (parfois plus). En y regardant de plus près, on peut également déceler quantité de minuscules points pigmentés, qui tapissent chaque lobe.

Gros plan sur les glandes digestives

Ce sont les glandes digestives, qui composent la surface de la cavité digestive. Une fois le piège fermé et la proie identifiée comme telle, elles produisent un liquide composé d’enzymes pour décomposer ses chairs. La soupe nutritive qui en résulte est ensuite réabsorbée dans la plante via ces mêmes glandes.

Ici un piège de Dionaea muscipula ‘Giant’. La portion sur la photo mesure environ 5 mm. Remarquez le poil sensitif au centre bas…

Bon appétit !

Florent


Cet article t'a plu? Partage le avec tes amis! et n'oublie pas de t'abonner à la newsletter ;)







1 réponse à Dans un piège de dionée

Avatar

Emilie Aucoin

vendredi 02 Juil 2010 at 19:00

Je trouve les plantes carnivores fascinante! Cette façon qu’elles ont de dupé les insectes et de les enfermer entre leurs dents, est simplement hallucinante.

plantes carnivores
facebook Twitter

Recevez les prochains articles par Email !


 

Les Pépinières Karnivores proposent :

plantes carnivores wiki plantes carnivores newsletter plantes carnivores