Bouturage des Nepenthes



Dans : Non classé

14 Mai 2009

Le bouturage est une méthode de multiplication végétale asexuée (c’est-à-dire sans intervention des organes de reproduction) qui consiste à prélever d’une plante un morceau de tige qui sera ensuite replanté seul, afin de se développer de façon autonome, pour créer une nouvelle plante.

Pourquoi bouturer un Nepenthes ?

  • Les Nepenthes sont des plantes carnivores de grande taille, qui une fois adultes ont tendance à grimper très rapidement en formant une liane, causant d’évidents problèmes de place. Il ne faut alors pas hésiter à tailler en coupant les extrémités et en les utilisant comme boutures.
  • Cette méthode permet d’obtenir un clone du pied mère qui aura par essence les mêmes caractéristiques. Si le pied mère venait à mourir, la relève serait alors assurée.
  • Avec une bouture, on obtient rapidement une plante de bonne taille, bien plus vite que par semis.
  • Le pied mère prendra un aspect plus touffu, en déclenchant la croissance des bourgeons dormants qui prennent naturellement la relève quand la tige principale meurt ou est coupée. Grâce à ces nouveaux points de croissance, la plante est plus productive en urnes !

Les étapes du bouturage de Nepenthes

Pour illustrer le processus, nous avons choisi un Nepenthes x ventrata adulte de grande taille, qui produit déjà des lianes de plusieurs dizaines de centimètres. Avec certains hybrides, il n’est pas rare de voir des lianes de plus d’1m50 en culture.

Choix de la plante : ici un Nepenthes x ventrata

Choix de la plante : ici un Nepenthes x ventrata

Choisissez une tige, repérez sa tête, et coupez juste au-dessus d’une feuille. Il est important de ne pas couper dans les parties lignifiées (c’est-à-dire « transformées en bois »), sinon la bouture a peu de chances de réussir. Veillez donc à couper dans le vert.

Coupe de la portion destinée aux boutures

Coupe de la portion destinée aux boutures

Une fois la partie coupée, il faut se débarrasser du surplus foliaire. Coupez environ 3/4 de chaque feuille.

Préparation de la portion : taille des feuilles

Préparation de la portion : taille des feuilles

Selon la taille de votre morceau de tige, coupez-la en un certain nombre de portions d’une dizaine de centimètres.

Coupe des futures boutures

Coupe des futures boutures

Vos portions sont désormais prêtes à être plantées. Notez qu’il est possible de les faire tremper dans de l’hormone de bouturage. Cette étape favorise la formation des racines, mais n’est pas obligatoire. La plupart des Nepenthes, et notamment les vigoureux hybrides, se bouturent facilement sans l’aide de l’hormone.

Prêtes à être replantées !

Prêtes à être replantées !

Les pots sont de petits contenants en plastique dotés de trous pour le drainage. Le substrat utilisé est de la sphaigne du Chili. Les propriétés de la sphaigne sont idéales pour une bouture : elle maintient une certaine humidité et empêche les développements intempestifs de moisissures sur la partie enterrées, moisissures qui mettraient en péril la bonne prise de la bouture.

Le matériel nécessaire : des pots et de la sphaigne

Le matériel nécessaire : des pots et de la sphaigne

Disposez la sphaigne, qui doit être très humide, autour des boutures. Enrobez-les sur la moitié de leur longueur environ, pour une bonne tenue dans le pot et pour limiter les risques de dessèchement.

Enrobage des boutures dans la sphaigne

Enrobage des boutures dans la sphaigne

Fourrez les pots.

Mise en pot des boutures

Mise en pot des boutures

Les boutures sont désormais installées dans leur lit douillet de sphaigne.

Et voilà !

Et voilà !

Il faut maintenant leur trouver un emplacement convenable. Cela conditionnera la survie de la portion et sa production de racines. L’humidité ambiante doit être extrêmement élevée pour pallier à l’absence de racines. En effet, sans racines, la portion ne peut s’hydrater que via sa tige et ce qui reste de son feuillage. C’est donc dans l’air qu’elle puisera l’eau nécessaire à sa vie, dans un premier temps. Toute structure close fera l’affaire, le plus simple et pratique étant de l’insérer dans un sachet plastique fermé, à placer sous une bonne luminosité mais pas en plein soleil. 20-25°C est une fourchette convenable. Vérifiez régulièrement l’humidité de la sphaigne : jamais sèche, jamais détrempée, tout comme pour un Nepenthes enraciné.

Confinement d'une bouture

Confinement d'une bouture

Six semaines ont passé… Une vérification s’impose ! En dégageant un peu la sphaigne, on constate que des racines se sont formées. La bouture a bien pris ! On peut alors commencer à libérer la nouvelle plante de sa prison humide. Acclimatez-la doucement à une atmosphère moins saturée.

Enracinement d'une bouture

Enracinement d'une bouture

Encore six semaines ont passé. Les bourgeons interfoliaires ont été activés : de nouvelles tiges, formant de nouvelles feuilles porteuses de pièges, se développent. La croissance de la nouvelle plante a bien démarré !

Croissance des bourgeons interfoliaires

Croissance des bourgeons interfoliaires

Et bientôt, il faudra la bouturer 😉


Cet article t'a plu? Partage le avec tes amis! et n'oublie pas de t'abonner à la newsletter ;)







30 réponses à Bouturage des Nepenthes

Avatar

Fredberthe4545

vendredi 15 Mai 2009 at 20:12

C’est vrai que c’est facile, j’ai fait ca en hivers sur du N. »alata » dans de la tourbe plus du sable (50/50), dans des bouteilles en plastique et aucune perte !

Avatar

arnaud

samedi 16 Mai 2009 at 9:14

je crix que je vaifaire la meme chause en plus j’ai 20 kg de spheigne du chili et jedore les nepenthes surtou les N X ventrata Ampoularia Alata X mixta 🙂

🙂 🙂 merci pour ce mode de reproducion des plantes carnivores 🙂

Avatar

annuaire.carnivores

samedi 16 Mai 2009 at 17:13

Je l’ai fait quelques fois avec 100% de réussite, ainsi que le marcottage qui fonctionne très bien aussi 😉
merci @ vous

Avatar

Florent

samedi 16 Mai 2009 at 17:17

Intéressant aussi le marcottage, ça aussi fera l’objet d’un article comme tant d’autres choses !

Avatar

Arno

dimanche 17 Mai 2009 at 17:52

Quel est le meilleur moment pour faire un bouturage de nepenthes ? Post ou Préfloraison ?
Autre question …
Je bosse en serre hydroponique et je maitrise donc plutôt bien le sujet : Pensez vous qu’un bouturage aéroponique (eau de pluie bien sûr)ne serait pas plus rapide ?

Avatar

Benjamin

lundi 18 Mai 2009 at 7:36

Et moi aussi j’ai une question.
Çà marche aussi si on fait des tronçons de 5cm ?

Avatar

Florent

mardi 19 Mai 2009 at 14:25

Arnaud, tant que la plante est suffisamment vigoureuse, le bouturage peut se faire à n’importe quel moment. À éviter sur une plante très petite, qui peut avoir du mal à s’en remettre !
En hydroponie, ça fonctionne aussi très bien. Si c’est plus rapide ou non, je ne sais pas.

Benjamin, la taille écrite dans l’article est indicative, ça peut marcher aussi avec de plus petits tronçons (et de plus grands bien sûr).

Avatar

Benjamin

lundi 25 Mai 2009 at 6:25

La plante mère repoussera d’où ? De la tige ou de la racine ?

Avatar

Florent

lundi 25 Mai 2009 at 13:36

Des bourgeons dormants qui se situent entre la tige et la base de chaque feuille. Ceux-ci sont immédiatement « réveillés » en cas de problème sur la tige principale.

Avatar

Geoff

vendredi 31 Juil 2009 at 13:45

Bonjour Florent,
je voudrais effectuer des boutures pour la multiplication de dionaea, D. capensis, et D. binata, on parle de couper les feuilles, et de les mettre dans de la sphaigne sous plastique pour la condensation….Est-ce un bon début ? mais quelle feuille précisement ?
C’est un peu flou, mais bon…parler à un écran n’est jamais trop évident, pleins de questions plus ou moins bêtes subviennent…
Merci pour votre réponse, à bientot sur les commandes…
Geoff.
P.s: si vous avez des photos à l’appui, cela vaudra mieux qu’un long discours…. Merci

Avatar

Florent

lundi 03 Août 2009 at 13:18

Bonjour Geoff,
Nous ferons prochainement un article sur la multiplication des autres plantes carnivores.
De manière générale, il faut prendre une feuille complète, du bout du limbe jusqu’au bout du pétiole. La partie la plus blanche (chez la dionée) doit être légèrement enfoncée dans le sol, et le reste de la feuille doit donc se poser dessus.
Pour D. capensis et surtout D. binata, la bouture de racines est efficace : on prélève un morceau de la racines principale que l’on plaque ensuite contre la tourbe. Des plantules vont rapidement pointer…

Avatar

Izelou

dimanche 06 Sep 2009 at 20:03

Cher Florent,
mon petit truncata est en train de quitter terre : ses urnes ont noirci, ses feuilles se replient sur elles-même genre ratatiné et de nouvelles pousses sont inexistantes. Il se trouve dans un petit pot dans du mélange nepenthes/orchidée. Je viens, suivant les conseils d’Alain sur cette page, de le glisser dans une de vos boites plastifiées pour condenser de l’humidité – à défaut de sac plastique. Combien de temps faudrait-il au nepenthes pour se requinquer ? Y a-t-il un ultime conseil pour ne pas le perdre ? Thanks !!

Avatar

Florent

jeudi 10 Sep 2009 at 9:52

Chère Louise,
C’est un bon début 🙂 Le conseil que je vous donnerais, c’est de ne plus changer ses conditions désormais, pour ne pas le stresser encore plus.
Néanmoins, dès que vous aurez une boîte transparente, une cloche en plastique, une mini-serre… transférez-le. Nos boîtes plastifiées ont le désavantage d’être vertes, ce qui fait que la lumière reçue par la plante n’est pas très naturelle !
Milieu humide mais aéré de temps à autre, 20-25°C, forte lumière mais pas de soleil direct, et au fil des jours vous devriez voir son état se stabiliser, puis de nouvelles feuilles pointer d’ici 2-3 semaines. Les anciennes ne survivront peut-être pas, mais ce n’est pas grave, si tout va bien elles seront remplacées !

Avatar

Izelou

vendredi 11 Sep 2009 at 9:35

Bonjour !
reçu 5/5. Nepenthès en réinsertion sous hôpital plastique transparent. Je croise les doigts – il est affreusement mal en point.
Merci Florent !

Avatar

wissem

vendredi 25 Sep 2009 at 17:32

bonjour
Mais quand on fais une bouture à un nepenthes on lui mais que de la sphaigne ou de la sphaigne mélanger avec de terre?

Avatar

Florent

lundi 28 Sep 2009 at 9:42

Bonjour Wissem,
On peut lui mettre de la sphaigne mais aussi un mélange plus drainant, son mélange définitif, avec des écorces, de la fibre de coco… ce n’est pas très important. Une fois qu’il y a des racines, il faut bien gérer l’arrosage et ne pas trop détremper la sphaigne, si elle n’est pas mélangée à des éléments drainants.

Avatar

shu

dimanche 20 Déc 2009 at 22:16

salut
c est marrant je reussi la plupart de mes boutures sauf les réputées plus simple…chlorophytum et nepenthes ne veulent rien savoir!

Avatar

henrique

jeudi 07 Jan 2010 at 21:34

bonjour,
je viens d’acquérir un népenthes rebecca soper, apres quelques recherche j’ai trouvé une metode de bouturage par tronçon de feuilles, vous parlez de tronçons de tiges;
j’aimerai connaitre votre avis.
Merci.

Avatar

Florent

lundi 11 Jan 2010 at 10:40

Bonjour Henrique,

C’est sûrement d’une erreur, car seules leurs tiges sont utilisables pour faire des boutures.

Avatar

YOYO

samedi 06 Fév 2010 at 17:08

Bonjour,

je crois que je vais essayer ça sur mon népenthès ampullaria que j’ai commandé chez vous.Bien sur,il faudra que j’attende 3-4 ans^^.

Cordialement.

Avatar

lucas

jeudi 03 Juin 2010 at 11:44

Bonjour

J’aimerais boututrer ma néphentés alata est j’aimerais savoir si cela marche avec de la tourbe blonde de sphaigne??????

Merci de votre reponse.

Avatar

Florent

vendredi 04 Juin 2010 at 8:14

Bonjour Lucas,

Cela peut marcher, mais une fois racinée, il faudra la rempoter dans un mélange léger et drainant pour ne pas risquer de faire pourrir les racines.

Avatar

Isabelle

mercredi 21 Juil 2010 at 13:20

Mon nepenthes ne me fait plus de « carafes » depuis 1 an, mais il developpe beaucoup de feuilles au bout desquelles on peut voir des accroches de « carafes »,mais la plante ne va plus jusqu’au bout. Elle s’etale en branches. Je vais faire des boutures,mais j’aimerais que ma plante refasse des « carafes ». Pouvez-vous m’aider ? Merci d’avance.

Avatar

Florent

jeudi 22 Juil 2010 at 8:38

Bonjour Isabelle,

Manque d’humidité dans l’air… Avec les grandes plantes, ce n’est pas facile à gérer, à moins d’avoir une serre ! Il existe des petits trucs pour augmenter l’humidité : présence d’une grande soucoupe d’eau sous la plante, pulvérisations d’eau régulières, suspension d’un drap humide à proximité (pas évident !), installation d’un brumisateur… Voyez si une de ces solutions vous inspire, et nous pourrons en discuter de façon un peu plus approfondie.

Avatar

Lucas

mardi 02 Nov 2010 at 18:29

Salut

Ma nephentes grosse nephentes a crevée faute d’humiditer.

J’ai créer un terra avec une petite nephentes mais j’aimerais savoir si je peux la bouturer??????????

Avatar

Florent

mercredi 03 Nov 2010 at 10:37

Lucas, le bouturage se fait plutôt quand la plante atteint le stade grimpant : la tige s’allonge et il y a beaucoup d’espace entre les feuilles… Là, ce sera le moment pour tenter la bouture !

Avatar

jeremy

jeudi 04 Nov 2010 at 2:54

bonjour

j ai fait des boutures de nepenthes il y a plus d un mois, elles poussent mais il n y a pas de racine est ce plus long?( bouture dans des sachés zippé )

Avatar

Florent

jeudi 04 Nov 2010 at 15:26

Bonjour Jeremy,

Parfois c’est plus long, en fonction de la portion utilisée pour la bouture, du substrat et de la température…

Avatar

xav80

dimanche 12 Juin 2011 at 16:28

je ne vous connaissais pas avant je vous ai decouvert sur le site karnivore est je voudraie vous remercié pour tous les conseils que vous nous donné.si préçieux pour nous les passionné encore merci

Avatar

Lucrésie

vendredi 12 Août 2011 at 17:01

Bonjour,

J’ai un(e) népenthès de très jolie taille et suis amoureuse des carnivores, cependant je vais devoir quitter le cocon familiale et j’aimerais emmener ma népie (en tout cas un morceau) avec moi, sachant que mes parents veulent la garder…Si je suis la marche à suivre décrite à la lettre, mais je je plante dans des pastilles de tourbe plutot que dans de la sphaigne, après trempage dans une hormone de bouturage, tout en respectant l’umidité et les températures, pensez vous qu’au moins l’une de mes boutures pourra développer des racines? (Que bien sur je rempoterai dans un substrat adéquate).

Merci de votre réponse, rapide je l’espère car c’est pour bientôt :'(

plantes carnivores
facebook Twitter

Recevez les prochains articles par Email !


 

Les Pépinières Karnivores proposent :

plantes carnivores wiki plantes carnivores newsletter plantes carnivores