10 infos (ou presque…) à savoir sur les plantes Karnivores



Dans : Insolite

9 Nov 2012

www.plante-carnivore.fr/10-infos-a-savoir-sur-les-plantes-karnivores/

L’extraordinaire diversité du monde végétal nous a offert ces plantes hors du commun, que nous cultivons aujourd’hui par passion. Si les méthodes de culture sont à ce jour bien connues, nos plantes peuvent encore nous réserver de nombreuses surprises. Que vous soyez passionnés de longue date ou débutants curieux, voici 10 informations insolites sur vos plantes préférées :

 

Les plantes carnivores :

1 – Les feuilles fraîches de Drosera rotundifolia sont utilisées en phytothérapie et homéopathie pour leur propriétés antitussives. Elle sont essentiellement conseillées dans les traitements de l’asthme et de la Coqueluche.

2 – Le liquide contenu dans les jeunes pièges de Nepenthes encore clos est totalement stérile et peut servir de collyre.

3 – Un laboratoire français créé en 2005 se sert notamment de plantes carnivores pour synthétiser des molécules destinées aux laboratoires pharmaceutiques ou cosmétiques. Pour cela, ils font synthétiser la molécule sur le mucilage des Droseras ou dans le liquide des urnes de Nepenthes. En récoltant le mucilage ou le liquide, ils peuvent ensuite isoler chimiquement la molécule d’intérêt. (Plus de détails ici > http://www.plantadvanced.com/)

4 – La stimulation d’un poil de dionée entraine la propagation d’un message chimique se déplaçant dans les cellules du piège à plus de 10 cm/s. Ce message, provoque la fermeture du piège en quelques centièmes à dixièmes de seconde. (La vitesse dépend notamment de la chaleur)

5 – Les plantes carnivores, que ce soit en culture ou dans leur milieu naturel, sont de moins en moins carnivores. C’est à dire qu’elles ont de moins en moins besoin de capturer des proies. Cela s’explique par la quantité croissante d’azote relargué dans l’atmosphère ; due aux activités humaines. Ce phénomène inquiète certains scientifiques car il pourrait aboutir à la disparition de la fonction carnivore chez les plantes. (Plus d’infos pour ceux qui auraient loupé l’info ici > http://www.plante-carnivore.fr/les-plantes-carnivores-vegetariennes/

 

Les Tillandsias :

6 – Certains Broméliacées dont les Tillandsias bulbosa et caput-medusae sont des plantes myrmécophiles : c’est à dire qu’elles peuvent vivre en symbiose externe avec les fourmis. Leurs bulbes et leurs feuilles repliées forment de véritables nids pour les fourmis qui en rapportant leur nourriture au cœur des plantes, permettent à celles-ci d’en absorber une partie. La plante offre donc un lieu de vie privilégié pour les fourmis qui la protègent et contribuent à son développement.

7 – Il paraitrait qu’il est utile de déposer un quartier de pomme à la base des Tillandsias (et autres Broméliacées) pour en favoriser la floraison. En effet, la pomme, en mûrissant libère un gaz appelé Ethylène qui favorise la floraison et la maturation chez de nombreux végétaux et fruits.

Les Orchidées :

8 – Les Orchidées vendues comme plantes d’intérieur sont pour la plupart des plantes épiphytes, c’est-à-dire que les racines servent à fixer la plante sur un support (le plus souvent un autre végétal ex : tronc d’arbre) sans que la terre ne soit nécessaire. Ces plantes peuvent donc être facilement cultivées suspendues ou accrochées à un support sans pots.

9 – Orchidées et Tillandsias s’acclimatent très bien ensemble. Suspendre des Tillandsias usneoides sur vos Orchidées permet d’augmenter le taux d’humidité au voisinage de la plante. Cela peut donner également un rendu esthétique du plus bel effet. (Lien vers Tillandsias usneoides : http://www.karnivores.com/fr/vente-tillandsias/tillandsia/usneoides )

La petite dernière :

10 – En fait je pensais faire appel à vous, lecteurs de cet article pour partagez votre petite information insolite. Une manière d’échanger nos savoirs plutôt que de jouer au « professeur et aux élèves ». C’est pourquoi pour cette 10ème info, je vous laisse le soin d’intervenir dans les commentaires de cet article. Étonnez-nous !

Nathan

 


Cet article t'a plu? Partage le avec tes amis! et n'oublie pas de t'abonner à la newsletter ;)







4 réponses à 10 infos (ou presque…) à savoir sur les plantes Karnivores

Avatar

ELIMELEH LOUISS

vendredi 09 Nov 2012 at 7:53

I LIKE ALL THE PLANTS CARNIVORS .

ALL THE BEST .

Avatar

nathael

vendredi 09 Nov 2012 at 19:05

bonjour,
je savais deja les proprieté de la drosera rotundiflora,il y en a une autre drosera intermedia et plus pour les grosses toux seche. Pour les transformer en homeopathie il faut déjà les trouver donc nos encetre on euent la merveilleuse idée aracher les pierds de ces merveilleuses plantes,
CONSEQUANCE:il y en rester plus beaucoup dans les tourbières d’ Alsace, de la toubiere de chaut et de frane.En tous ils ont araché environ 3 tone de matiere seche (en sachant 1 pieds encore vivants pese eviron 3 gramme). Je penc eque c est pour sa quelle est en voi de disparition.
Heureusement il y a eu les molecules sinthetiques.
cordialement

Avatar

remydog

dimanche 11 Nov 2012 at 15:01

L’info 1 je l’ai appris il y a 6 mois quand ma petite fille d’1 an est tombé malade et toussait beaucoup. Le pédiatre lui a donné du DROSETUX. 🙂
(mais ils ne précisent pas quelle variété de Drosera).

Avatar

Ratsch Guillaume

dimanche 11 Nov 2012 at 16:55

j’avais entendu dire que les feuilles de Pinguicula (à moins que ce ne soit les Drosera…) étaient utilisées, notamment en montagne, pour faire cailler le lait (pour la fabrication du fromage)…

plantes carnivores
facebook Twitter

Recevez les prochains articles par Email !


 

Les Pépinières Karnivores proposent :

plantes carnivores wiki plantes carnivores newsletter plantes carnivores